Festival de la bande dessinée francophone

Le grand rendez-vous des lecteurs du 9e art

Roman graphique, BD jeunesse, manga français… : la bande dessinée française connaît une vitalité artistique exceptionnelle et se caractérise par la diversification des formes et des genres. Depuis 2013, l’Institut français d’Autriche et les ambassades de Belgique, du Canada et de la Suisse donnent un coup de projecteur sur le 9e art et le mettent à l’honneur à l’occasion du Festival de la Bande dessinée francophone à Vienne. L’événement ambitionne tant de faire connaître des auteurs de BD francophones en Autriche que de jeter des ponts entre les auteurs et dessinateurs francophones et autrichiens. Depuis 2017, le festival s’inscrit dans le salon international du livre et de la lecture Buch Wien, qui se tient chaque année au mois de novembre. Une occasion rêvée de rencontrer les auteurs présents et de faire de belles découvertes littéraires.

bd

2020, ANNEE DE LA BANDE DESSINEE PROLONGEE JUSQU’EN JUIN 2021 !

La France aime le 9e art

L’espace francophone est l’un des foyers historiques de la bande dessinée et le 9e art connaît, depuis près de vingt ans, une créativité exceptionnelle en France. A la diversification des formes d’expression (BD, manga, roman graphique …) s’ajoute la pluralité des thématiques abordées : du féminisme dans Culottées de Pénélope Bagieu à la découverte de la culture juive séfarade dans Le chat du Rabbin de Joann Sfar, d’une enfance à Mossoul dans les Coquelicots d’Irak de Brigitte Findakly et Lewis Trondheim à la Corée du Nord dans Pyongyang de Guy Delisle, les albums et les livres rivalisent d’originalité. La France parle du monde contemporain dans ces histoires faites de dessins et de bulles.

C’est ainsi que, dans un contexte international où le français est la deuxième langue la plus traduite au monde après l’anglais, le marché français de la bande dessinée est devenu l’un des plus exaltants et dynamiques. L’hexagone est le troisième pôle mondial dans le secteur et la lecture de bandes dessinées y est une pratique culturelle appréciée. Alors que 90% des moins de 14 ans lisent régulièrement des BD, près de 8 millions de Français en achètent. Chaque année, le 9e art attire de nouveaux adeptes.

Pour ces raisons et à l’initiative du ministère de la Culture, 2020 a été décrété « année de la BD ». La 47e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, qui a eu lieu du 30 janvier au 2 février 2020, a donné le coup d’envoi de cette grande saison culturelle. Mais 2020 est aussi l’année de l’épidémie de Covid-19 et, crise sanitaire oblige, de nombreux évènements ont été annulés ou reportés. Le ministre de la Culture Franck Riester l’a donc confirmé : l’Année de la BD sera prolongée d’un semestre, soit jusqu’au 30 juin 2021.

« BD 2020 » verra ainsi en France l’organisation de centaines d’évènements, rencontres, conférences, expositions, salons et débats. L’Institut français d’Autriche accompagnera ce programme à l’occasion du Festival de la BD francophone de Vienne au mois de novembre.